Parc naturel Scandola Corse

Corse : Les plus belles réserves naturelles sur l’Ile de Beauté

Avec plus de 83 000 hectares de réserves naturelles, la Corse est reconnue pour son extraordinaire patrimoine naturel. A la fois espaces protégés et lieux d’étude des écosystèmes pour les scientifiques, ces réserves permettent de préserver la biodiversité locale et certaines espèces rares ou menacées. L’île de beauté est à ce titre d’une incroyable richesse avec des sites marins, terrestres ou mixtes et une grande variété d’espèces protégées. Voici notre classement des plus belles réserves naturelles corses à découvrir entre terre et mer lors de vos vacances en camping en Corse.

La réserve naturelle de Scandola

La réserve naturelle de Scandola est à la fois terrestre et marine.  Il fait partie des plus beaux endroits en CorseAncien site volcanique partiellement effondré dans la mer, elle offre une grande variété de roches et formations volcaniques, une flore littorale et sous-marine très riches et des espèces rares ou disparues ailleurs en Méditerranée. Protéger cette zone par ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco a entre autres permis la préservation du corail rouge et des balbuzards pêcheurs. Une nature intacte dont bénéficient aussi les visiteurs venus admirer les ilots granitiques, les aigles royaux ou les cormorans huppés. Impossible à rejoindre par la terre, la réserve naturelle de Scandola est accessible en bateau depuis Porto ou Calvi. Si vous êtes amateurs de plongée, ne ratez pas l’occasion de sortir vos palmes pour observer la faune et la flore spectaculaires qui se cachent en profondeur.

La réserve Naturelle de l’Étang de Biguglia

La réserve naturelle de l’étang de Biguglia au sud de Bastia est un vrai paradis pour les oiseaux. Sur plus de 1 790 hectares, cette zone lagunaire accueille en effet des espèces d’oiseaux très variées : martins-pêcheurs, hérons ou encore flamands roses. Vous balader sur le sentier qui longe l’étang peu profond vous permettra à la fois de les observer, mais aussi de découvrir une flore diversifiée et une vie aquatique intense. Avec plus de 350 végétaux et une grande diversité de poissons et des anguilles, l’étang foisonne de vie et ce sera une joie que d’en parcourir les abords jusqu’à l’écomusée du fortin ou vers l’abri aménagé pour l’observation des oiseaux.

La réserve Naturelle des Iles du Cap Corse

La réserve naturelle marine des Iles du Cap Corse s’étend sur plus de 60 hectares et englobe toute la zone autour des îles bordant la pointe de ce cap de Haute-Corse : les îles de Finocchiarola, Terra et Mezenna, les îles de la Giraglia et de Capense. Elle permet de protéger une faune et une flore très riche, et notamment une colonie de goéland d’Audouin et des cormorans huppés. Les ilots sont inhabités et l’accès au public est fortement limité pour ne pas perturber la reproduction des oiseaux marins. L’accès en bateau étant interdit à moins de 10 mètres des côtes, il vous faudra admirer les trésors des îles depuis le large.

La réserve Naturelle des Iles Cerbicale

La réserve naturelle des îles Cerbicale s’étend sur 36 hectares et protège un archipel de 6 îles à quelques kilomètres au large de Porto-Vecchio. La population d’oiseaux y est particulièrement riche, entre cormorans huppés, goélands d’Audouin et faucons pèlerin. La réserve abrite aussi des grands dauphins, des tortues et une rare colonie d’aigrettes garzettes. Inhabitées, les îles sont un refuge privilégié pour de nombreuses espèces qui profitent du calme et du maquis intact. S’il est interdit d’y accoster, vous pourrez en revanche plonger à proximité et suivre les canyons sous-marins pour observer la faune marine et explorer l’épave de la Picorella, coulée après avoir heurté les rochers.

Découvrez le camping Acqua et Sole à Porto Vecchio !

La réserve Naturelle de Tre Padule de Suartone

La réserve naturelle des Tre Padule de Suartone a été créée pour protéger un groupe de mares temporaires où l’alternance de sécheresse et d’humidité favorise la présence d’espèces végétales rares comme l’isoète à voile. Un milieu original qui abrite une vaste population d’insectes aquatiques, d’amphibiens et d’oiseaux d’eau, mais aussi des reptiles endémiques et des tortues d’Hermann. Différents parcours et sentiers de marche permettent de découvrir ces mares au milieu du maquis, notamment en suivant le littoral entre Rondinara et Balistra, qui offre par ailleurs de superbes vues sur la côte et des criques désertes. Selon la saison et le niveau d’eau dans les mares, il est plus ou moins possible de s’en approcher pour admirer la faune et la flore des lieux.

La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio

La réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio s‘étend sur plus de 80 000 hectares entre la Corse et la Sardaigne. Englobant à la fois les archipels des Lavezzi et des Cerbicales, les falaises de Bonifacio, l’îlot des Moines et la presqu’ile de Bruzzi, elle offre de magnifiques paysages mêlant falaises, criques sauvages, maquis et étangs. La réserve vise à protéger une faune et une flore très riche dans une zone de navigation intense. Les Bouches de Bonifacio abritent en effet de multiples espèces d’oiseaux et d’organismes marins menacés tels la patelle géante ou le mérou sur des sites d’une exceptionnelle beauté. Pour les découvrir, parcourez les nombreux sentiers balisés du littoral (sentiers Bruzzi, Fenu, Campu romanilu, Lavezzu ou sur la pointe de Prisarella) ou abordez l’archipel des Lavezzi en bateau depuis Bonifacio ou Porto-Vecchio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *